Avec Jean-Paul Lecoq et Nathalie Nail, la voix des gens d’ici à l’Assemblée Nationale   La voix des Gens d'ici
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Vers une suppression du dispositif TSL en faveur des élèves atteints de (...)

Vers une suppression du dispositif TSL en faveur des élèves atteints de troubles spécifiques du langage ?

12 février - Je suis surpris d’apprendre que le dispositif TSL, qui prend en charge au sein des établissements scolaires des élèves atteints de troubles spécifiques du langage, pourrait disparaître au sein de plusieurs collèges.

C’est ce qu’il ressort de mes échanges avec des parents d’élèves et des membres des équipes éducatives des collèges Raoul Dufy et René Descartes au Havre.

La dysphasie, la dyslexie et la dysorthographie touchent environ 5% de la population et nécessite donc des réponses éducatives adaptées pour éviter aux élèves concernés de connaître des situations de souffrance et d’échec scolaire.

Il me semble que le dispositif TSL adapté aux élèves de 6ème et 5ème a fait ses preuves en termes de résultats et de cohérence, en offrant les chances de réussite égales. Des professeurs spécialisés accompagnant ces élèves vers l’autonomie.

Ces élèves souvent introvertis, affectés par le regard des autres, en petits groupes, osent désormais prendre la parole et gagnent en assurance.

La circulaire du 31 janvier 2002 place la maîtrise de la langue orale et écrite comme un enjeu central de toute la scolarité et au-delà un élément essentiel de l’exercice de la citoyenneté. Aussi remettre en cause ce dispositif risque de rendre caduque pour ces élèves la maîtrise de la langue donc celle de la scolarité et la citoyenneté.

Des objectifs qui iraient à l’encontre d’une suppression du dispositif TSL aux collèges Raoul Dufy et René Descartes, comme ailleurs. Une suppression qui serait vécue comme un abandon des objectifs fixés pour ces élèves dont l’avenir scolaire était dépendant de ce dispositif.

Le dispositif TSL permettant d’asseoir une scolarité plus sereine pour les élèves atteints de ces troubles, je plaide pour leur maintien afin d’assurer une égalité des chances au collège.

C’est l’objet de mes interventions auprès du Directeur des Services Départementaux de l’Education Nationale de Seine-Maritime et du Ministre.

Mon courrier au Ministre (PDF - 821.5 ko)
Mon courrier au Ministre
Mon courrier au DASEN (PDF - 805.5 ko)
Mon courrier au DASEN

J’ai également déposé une question écrite au gouvernement :