Avec Jean-Paul Lecoq et Nathalie Nail, la voix des gens d’ici à l’Assemblée Nationale   La voix des Gens d'ici
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Education : Alerte sur la baisse de moyens dans le second degré

Education : Alerte sur la baisse de moyens dans le second degré

2 février - Alors que les élèves et leurs enseignants subissent toute l’étendue des conséquences de la crise sanitaire qui frappe le pays depuis un an, le Ministre de l’Education Nationale prépare une nouvelle diminution des moyens éducatifs dans le second degré.

Ainsi, alors que les effectifs en collège et en lycée sont annoncés en hausse de 43.518 élèves pour la rentrée, le Ministère supprime 1.800 postes.

Pour tenter de masquer la saignée, il augmente les heures supplémentaires annualisées (HSA) des professeurs, au détriment de la stabilité et de la qualité des enseignements.

Un même professeur se retrouve ainsi à faire cours dans plusieurs collèges (jusqu’à 6 collèges) et à jongler entre emploi du temps et temps de parcours entre les établissements.

L’Education Nationale se précarise et le "quoi qu’il en coûte" présidentiel ne s’applique toujours pas à l’enseignement, ni d’ailleurs aux autres services publics.

Sur Le Havre et l’agglomération, des établissements déjà sous tension voient ainsi leurs moyens se réduire. C’est le cas au collège Descartes du Mont-Gaillard, au collège Gérard-Philipe à Massillon, au collège Courbet de Gonfreville l’Orcher ou au lycée Porte-Océane.

Les alertes commencent à remonter des établissements, je m’en empare pour exiger de la direction de l’Education Nationale qu’elle revoit sa copie.

En Seine-Maritime :

Pour la prochaine rentrée sur notre académie, 260 élèves supplémentaires sont attendus, 160 dans les collèges de Seine-Maritime. Pourtant il est prévu la suppression de 150 postes en équivalent temps plein dont 29 dans les collèges de Seine-Maritime, soit 1.260 heures d’enseignement en moins...

Dans les collèges du Havre et de l’agglomération :

Suppression de deux sections d’enseignement spécialisés (élèves atteints de TSL troubles spécifiques du langage) aux collèges Dufy et Descartes.

2,6 postes (46,5 heures d’enseignement) et une classe de 6ème, supprimés au collège Descartes.

Nouvelle baisse de 5,5 heures de la dotation horaire du collège Gérard-Philipe qui voit ainsi se confirmer la perte d’une cinquantaine d’heures depuis 6 ans alors que ses effectifs sont stables.

1 classe de 6ème et une baisse de la dotation horaire globale affectée au collège Gustave-Courbet parce que ses effectifs sont prévus en baisse de... 4 élèves !

Baisse également de la dotation horaire postée au collège Marcel-Pagnol et absence de moyens suffisants en enseignement SEGPA.

Pour télécharger la motion du CA du collège Courbet (PDF - 433.3 ko)
Pour télécharger la motion du CA du collège Courbet
PDF
Pour télécharger la motion du CA du collège Marcel-Pagnol (PDF - 255.4 ko)
Pour télécharger la motion du CA du collège Marcel-Pagnol

Dans les lycées du Havre et de l’agglomération :

Fin des spécialités : théâtre et musique à Porte Océane / Histoire des Arts et espagnol à Claude Monet

A Porte Océane 6 postes équivalents temps plein supprimés, correspondants à 100 heures d’enseignement.

A ces situations s’ajoutent la diminution drastique du nombre de recrutement de psy E.N. EDO :

195 recrutements en 2017, 80 prévus en 2021 ! 1 psy prend en charge de 1.500 à 2.000 élèves contre 800 en moyenne européenne. Et la crise du Covid renforce à l’évidence les besoins de suivi.

Et la réforme de la médecine scolaire qui vise à supprimer les postes d’infirmières scolaires dans les établissements scolaires :

PDF