Avec Jean-Paul Lecoq et Nathalie Nail, la voix des gens d’ici à l’Assemblée Nationale   La voix des Gens d'ici
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Labo d’analyses de Monod délocalisé à Rouen ?! J’interviens pour m’y (...)

Labo d’analyses de Monod délocalisé à Rouen ?! J’interviens pour m’y opposer

11 juin - J’apprends avec stupéfaction le projet de fermeture du laboratoire anatomie pathologie présent à l’hôpital Monod et son transfert vers le CHU de Rouen.

Je ne comprends pas la logique qui inspire ce projet de délocalisation qui entrainerait une perte des moyens de proximité dédiés aux patients et à leurs médecins, eu égard à la densité de population couverte par le Groupe Hospitalier du Havre (GHH).

Il me semble pourtant que l’un des enseignements à tirer de la crise sanitaire, impose au contraire de renforcer les moyens médicaux de proximité et de cesser les mouvements de concentration de ces moyens sur les principaux pôles régionaux du pays.

Mais au-delà de ces considérations, je m’interroge sur les conséquences que pourrait entrainer la fermeture d’un tel service sur la détection des maladies, dont les cancers, et sur les délais d’analyse qui risqueraient de s’allonger du fait de cette concentration sur Rouen.

Je pense également aux personnels affectés à ce service à qui l’on demandera demain de déménager sur Rouen ou de subir des temps de déplacements domicile-travail au détriment de l’énergie qu’ils peuvent consacrer à l’exercice de leurs missions professionnelles. Et d’ailleurs, je me demande ce qu’il adviendra de celles et ceux qui refuseraient ce transfert ?

J’ai interpellé le Directeur général du Centre Hospitalier du Havre pour qu’il me précise les détails, les motivations et les conséquences de ce projet de délocalisation au regard des différents aspects soulevés.

Je lui demande également de m’indiquer ce que le Conseil de surveillance du GHH et l’Agence Régionale de Santé pensent de ce projet.

Mon courrier à la direction du GHH (PDF - 614.3 ko)
Mon courrier à la direction du GHH