Avec Jean-Paul Lecoq et Nathalie Nail, la voix des gens d’ici à l’Assemblée Nationale   La voix des Gens d'ici
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Voeu sur l’emploi déposé ce soir en Conseil communautaire du Havre Seine (...)

Voeu sur l’emploi déposé ce soir en Conseil communautaire du Havre Seine Métropole

17 décembre - Le voeu que j’ai déposé en Conseil de la Communauté Urbaine Le Havre Seine Métropole... Malheureusement il ne fut pas adopté malgré l’urgence sociale et économique que nous affrontons.

Une séance au cours de laquelle j’ai également soutenu une demande d’étude sur la mise en oeuvre de la gratuité des transports d’une part, et sur la reprise en régie publique de l’intégralité du réseau d’eau de notre territoire. J’ai également demandé de nouveau à ce que l’on réclame à l’Etat la prise en charge des frais liés à la fourniture des masques de protection.

Exposé des motifs du voeu déposé :

Nous vivons actuellement la pire crise sanitaire, économique et sociale que notre société ait connu depuis des décennies. Pour faire face à cette situation, l’Etat et les collectivités locales mobilisent des fonds publics considérables pour préserver l’emploi sur l’ensemble du territoire.

Un grand nombre d’entreprises bénéficient de ces aides publiques, et pourtant les plans sociaux se multiplient que ce soit à l’échelle nationale ou locale, et nous sommes ici, dans l’agglomération havraise, particulièrement touchés alors que la situation était déjà fragile avant le début de la crise.

A ces plans sociaux collectifs, s’ajoutent tous ceux que l’on ne voit pas dans la presse. Ces centaines de salariés qui viennent individuellement vers les unions locales des syndicats ou dans les mairies, parce qu’ils ont reçu la notification de leur licenciement.

A toutes et à tous ces salariés, exprimons notre solidarité.

Il est essentiel de souligner qu’une bonne partie des plans sociaux annoncés concernent des entreprises qui bénéficient de fonds publics. Ces contributions ont été versées à travers différents dispositifs comme le chômage partiel, les mesures du plan de relance ou encore le Crédit d’Impôt pour la Compétitivité et l’Emploi.

Pour certaines entreprises ou grands groupes, la situation inédite que connaît notre pays représente un moment opportun pour engager des restructurations.

Par conséquent, l’Etat devrait placer au centre de sa stratégie la sauvegarde de l’emploi et du tissu économique français. Une mesure clé de cette nouvelle stratégie publique serait la prise en charge de la totalité du salaire brut par l’Etat. Ainsi, toutes les conditions économiques et financières seraient réunies pour décourager tout licenciement, protégeant d’une part les salariés et soutenant les entreprises en difficultés de l’autre.

Le vœu :

• Considérant que les salariés ne doivent pas subir la double peine de la gestion de cette crise sanitaire ;

• Considérant que nous devons soutenir le gouvernement pour qu’il puisse agir en conformité avec ses engagements ;

• Considérant que l’argent public mobilisé ne doit pas être détourné de son objet ;

• Considérant que la sauvegarde de l’emploi et du tissu économique et industriel est essentielle pour notre agglomération ;

Le conseil communautaire du Havre Seine Métropole demande au gouvernement de placer la sauvegarde de l’emploi en tant que principe directeur de sa politique de soutien aux entreprises. A commencer par habiliter l’Etat à prendre en charge la totalité du salaire brut d’un salarié.