Avec Jean-Paul Lecoq et Nathalie Nail, la voix des gens d’ici à l’Assemblée Nationale   La voix des Gens d'ici
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » 300 emplois supprimés chez DRESSER, de qui se moque-t-on ?

300 emplois supprimés chez DRESSER, de qui se moque-t-on ?

1er septembre - J’apprends que SIEMENS propriétaire de DRESSER RAND va fermer une unité de production au Havre entraînant la suppression de 300 emplois…

* Une partie des salariés touchés se verraient proposer un poste au sein de la controversée future centrale thermique à gaz de Landivisiau en Bretagne…

* d’autres seraient pris en charge sous forme d’un plan de départs volontaires dans le cadre du fumeux « Pacte de transition industrielle et écologique » concocté à la va-vite à la veille des élections municipales par le précédent président du Havre Seine Métropole et le précédent ministre de l’Écologie de Rugy pour faire avaler la fermeture de notre centrale thermique du Havre…

* et les autres se verraient offrir un emploi dans les futures usines éoliennes construites par SIEMENS au Havre…

De qui se moque-t-on ?

Qui peut croire que ce tour de passe-passe qui va détruire des emplois n’était pas connu il y a quelques semaines en période des élections municipales ?

L’implantation des usines éoliennes au Havre ne doit-elle pas créer des emplois nouveaux pour faire reculer le chômage, et non servir à amortir des plans sociaux ?

Ne doit-elle pas servir les sous-traitants locaux et non leur permettre de fermer leur production ?

Quant au « Pacte industriel et écologique », il vient à nouveau montrer son vrai visage…

Assez de mascarades, la transition écologique de notre tissu industriel est un enjeu sérieux qui mérite mieux que ces petits arrangements pour maquiller des destructions d’emplois.

Le Havre. Siemens ferme une unité de production de Dresser Rand {HTML} Siemens ferme une unité de l'usine Dresser Rand au Havre : 300 suppressions de postes {HTML}
Pour télécharger mon communiqué (PDF - 142.4 ko)
Pour télécharger mon communiqué

Et ça continue... après la condamnation de la centrale thermique du Havre et de ses emplois qui auraient pu (du !) servir la transition écologique, c’est au tour de Dresser Rand d’engager un plan de casse industriel avec la complicité évidente de la Droite havraise et de l’ex Premier Ministre. 300 emplois au panier et des savoir-faire Havrais qui foutent le camp. Ras-le-bol des fossoyeurs d’emplois qui sous-couvert d’écologie ou de crise sanitaire ne pensent qu’à préserver ou à accroitre leurs profits !

Suppression de postes chez Siemens, la réaction du député Jean-Paul Lecoq {HTML}

Transition industrielle et écologique... Deux choix politiques, deux visions différentes : celle du laisser-faire les grands groupes, les marchés et les profits et celle de l’intervention de la puissance publique, de la régulation pour que tout le monde s’y retrouve à commencer par la planète et les salariés... Tout est résumé ici...

300 postes supprimés par la fermeture de l'atelier de compresseurs Siemens {HTML}

A lire également à partir du lien ci-dessous, mon appel à une planification de la transition industrielle et écologique sur Le Havre...

http://www.jeanpaul-lecoq.fr/spip.php?article918

La future centrale à gaz de Landivisiau, un projet controversé...

https://www.ouest-france.fr/bretagne/landivisiau-29400/landivisiau-centrale-gaz-la-decision-du-conseil-constitutionnel-interroge-6865552

Mes précédentes interventions sur ce sujet...

Pacte territorial de transition écologique et industrielle du Havre : un mauvais départ... mais il n’est pas trop tard pour bien faire !
http://www.jeanpaul-lecoq.fr/spip.php?article748
La filière de l’éolien en mer au Havre : la mobilisation dans le rassemblement commence à payer :
http://www.jeanpaul-lecoq.fr/spip.php?article287
Fermeture de notre centrale thermique : Gâchis et développement durable ne font jamais bon ménage !
http://www.jeanpaul-lecoq.fr/spip.php?article650