Avec Jean-Paul Lecoq et Nathalie Nail, la voix des gens d’ici à l’Assemblée Nationale   La voix des Gens d'ici
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Mobilisation contre le COVID-19 : Bulletin d’information du Député

Mobilisation contre le COVID-19 : Bulletin d’information du Député

20 mars - Avec les membres de mon équipe parlementaire, confinés depuis nos domiciles respectifs et me concernant hier et aujourd’hui à l’Assemblée, nous restons à votre disposition pour répondre à vos questions et relayer vos difficultés auprès des différents services concernés.

Vous pouvez nous joindre à ce numéro :

02.32.92.59.11

Ou par courriel à cette adresse :

jean-paul.lecoq@assemblee-nationale.fr

Par souci d’information et de transparence, seront publiées régulièrement sur ce site les différentes démarches engagées.

Cette semaine, nous sommes intervenus, au delà de situations individuelles, concernant les problématiques suivantes :

* Pour l’application immédiate de mesures d’urgence, telle que la réquisition, pour mettre à l’abri les personnes en situation de grande précarité et notamment les personnes sans domicile fixe.

En attente de réponse des services de l’Etat.

(Depuis cette publication, un hébergement d’urgence a été ouvert au CRJS)

* Pour assurer la continuité du service de distribution postale en garantissant aux personnels en poste toutes les mesures de bonne protection.

Réponse : Des dispositions sont prises pour améliorer le service compte tenu de l’empêchement d’une partie des agents. Un état de situation m’est adressé chaque jour.

* Pour garantir aux salariés en poste dans les entreprises qui ne peuvent être concernés par le télétravail, l’application des mesures sanitaires exigées pour éviter la propagation du virus.

Réponse obtenue des services de l’Etat : "Pour les salariés dans les industries ou toute autre activité, le port des masques n’est pas justifié. L’ARS émettra prochainement un communiqué explicitant les conditions du port d’un masque, qui peut au surplus se révéler dangereux s’il ne respecte pas certaines règles de port. Ils peuvent même donner lieu à des surcontamination par de mauvaises manipulations ou conditions d’emploi inadaptées. En synthèse, le port du masque est réservé aux professionnels de la santé, quand ils prennent en charge des malades COVID 19 confirmés ou probables. De plus, le directeur général de la santé a encore confirmé dans sa déclaration du 19 mars le caractère inapproprié du port du masque autre que pour les personnels de la santé. Il n’y a donc pas d’indication à porter des masques.

Ainsi, en dehors des professionnels de la santé, les autres personnes, et notamment les salariés, n’ont pas vocation à utiliser des masques, mais doivent en revanche être respectueuses des gestes barrières, notamment en évitant de se serrer la main, et en se lavant souvent les mains. Pour les salariés, il importe qu’ils puissent avoir accès aisément à des lavabos (ou à utiliser du gel hydroalcoolique, ou bien à disposer de lavabos de chantiers, etc...). Les employeurs doivent y veiller. A cet égard, et il s’agit là d’une information importante, des fiches de bonnes pratiques, adaptées à chaque branche, sont en cours de réalisation, ce qui permettra d’objectiver le type de gestes barrière à pratiquer selon les métiers."

* Pour accélérer la distribution de protections aux personnels de santé, à l’hôpital comme dans les cabinets médicaux et dans les EHPAD en veillant à ce que cette distribution concerne également les personnels administratifs en poste.

Réponse obtenue des services de l’Etat : "Pour l’EHPAD du Havre, comme pour les autres, je vous confirme qu’un dispositif d’approvisionnement en masques est en cours de déploiement avec l’appui du SDIS. Puis à partir de lundi, sous le contrôle de l’ARS, les circuits de distribution de matériels au profit des professionnels seront pleinement opérationnels. La distribution de masques ne vise pas les secrétariats médicaux."

* Pour garantir la prise en charge des enfants des personnels soignants dans les écoles, par des enseignants.

Réponse obtenue des services de l’Etat : "La présence des enseignants dans les écoles repose sur le volontariat et vise à assurer l’accueil des enfants de personnels de santé ne disposant pas d’autres modes de garde, par des groupes n’excédant pas 10 élèves. A mesure que les choses se stabilisent, cet accueil a pu donner lieu à des regroupements sur un nombre plus réduit d’écoles en fonction de la réalité de la fréquentation. Le dispositif fonctionne correctement."

* Pour garantir aux personnels du centre pénitentiaire de Gainneville la distribution de masques de protection et la désinfection régulière des locaux.

Réponse obtenue des services de l’Etat : "Dans le domaine pénitentiaire l’organisation même de la prison, constitue par nature un lieu de confinement particulièrement sûr. Au surplus, des mesures supplémentaires ont été prises, comme la suppression des parloirs. Dans l’hypothèse où, malgré tout, une contamination viendrait à être constatée, l’organisation même de la prison permettrait de cantonner le sujet dans une portion du bâtiment et d’y apporter aussitôt la prise en charge médicale adaptée. Ajoutons que les prisons disposent d’un service médical assurant une bonne réactivité. Il ne m’appartient pas en revanche de me prononcer sur d’éventuelles décisions de réduction de peines, qui relèvent de l’autorité judiciaire."

* Pour assurer aux intermittents du spectacle, aux saisonniers et aux personnes concernées par des fins de contrats, la garantie de disposer des moyens de subsistance.

Réponse de Pôle Emploi : http://www.jeanpaul-lecoq.fr/spip.php?article844

* Pour assurer l’approvisionnement électrique du pays en recourant à la centrale thermique du Havre.

Réponse obtenue des services de l’Etat : "les 2 centres nucléaires de production électrique présents dans le département produisent de l’électrique et sont connectés au réseau. Il n’y a, à ce stade pas de risque d’interruption de la fourniture de cette énergie, impliquant une sursollicitation de la centrale du Havre."

J’ai par ailleurs alerté le Ministère et la Direction des services de l’Education Nationale en Seine-Maritime, sur les fortes difficultés résultantes du dispositif "école à la maison", la fracture numérique accroissant les inégalités et le risque de décrochage scolaire lors de la reprise des cours.

L’Assemblée nationale a été convoquée hier et aujourd’hui pour examiner les différentes décisions législatives que requiert cette crise. Pour limiter le nombre de parlementaires amenés à se déplacer, les groupes ont désigné, à dû proportion de leur représentativité, des députés ayant mandat de leurs collègues. J’en suis.

En cas de symptômes : téléphoner à son médecin traitant plutôt que de s’y rendre et/ou appeler le 15

* Numéro vert national : 0.800.130.000

* Pour les questions médicales : 116 117

* Psychologues à disposition : 08.05.389.922 (numéro vert)

* Communauté urbaine (voiries, déchets…) : 02.35.22.25.25

* Ville du Havre : 02.35.19.45.45

* Centre Communal d’Action Sociale Le Havre : 02.35.19.67.40

* Ville de Gonfreville l’Orcher (numéro unique y compris de nuit pour les situations d’urgence, hors médicales) : 02.35.13.18.00

* Ville d’Harfleur : 02.35.13.30.00

* Commune de Gainneville : 02.32.79.59.59

* Centres-Médico-Sociaux du Département qui assurent à ce jour un accueil téléphonique (accueil physique fermé hormis pour les urgences) :

CMS Havre Lecesne (centre ville du Havre) : 02.35.53.32.41
CMS Havre Bonfait (Aplemont) : 02.35.47.10.01
CMS Havre Jules Vallès (Caucriauville) : 02.35.13.02.85
CMS Havre Coq (Mare Rouge) : 02.32.85.32.80
CMS Havre Vallée (Vallée Béreult) : 02.35.24.35.48
CMS Montivilliers : 02.32.72.50.60

* Collectivités et professionnels, Sous-Préfecture, permanence y compris le week-end : 02.32.76.50.00

* Pôle Emploi : 39 49 (Les conseillers sont disponibles par téléphone et par email via l’espace personnel des demandeurs d’emploi sur pole-emploi.fr. Ces derniers pourront y effectuer toutes leurs démarches en ligne : inscription, actualisation, changement de situation…)

* Pour les entreprises, plusieurs numéros et adresse mail sont disponibles :

- Le numéro officiel en cas de difficulté pour votre entreprise avec le coronavirus, vous pouvez joindre le 02.32.100.520

- Cellule de crise pour les entreprises : 02.35.52.22.00

- Les chambres de commerce et d’industrie sont les interlocutrices de premier rang des entreprises dans le cadre de cette crise. Pour la CCI Seine Estuaire, c’est Monsieur Cédric MAILLET qui est l’interlocuteur privilégié, joignable au 02.35.11.25.59 et par mail cmaillet@seine-estuaire.cci.fr.

- La Direction régionale des entreprises (DIRECCTE) Normandie est joignable au 02.32.76.16.60 ou par mail : norm.continuite-eco@direccte.gouv.fr.

- Pour tous les détails de modification d’échéances de paiement de cotisation ou autre, le site internet www.economie.gouv.fr/coronavirus-soutien-entreprises donne beaucoup de réponses aux questions des entrepreneurs. Le site internet de l’URSSAF et de https://www.ma.secu-independants.fr permettent aussi de faire les démarches nécessaires à la modification des échéances et des paiements.

- Enfin concernant les questions d’échéances fiscales, il faut se rendre sur https://www.impots.gouv.fr/portail/node/13465.

Pour les informations, consignes et documents à télécharger :

http://www.jeanpaul-lecoq.fr/spip.php?article842