Avec Jean-Paul Lecoq et Nathalie Nail, la voix des gens d’ici à l’Assemblée Nationale   La voix des Gens d'ici
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Réforme des retraites et transition industrialo-écologique s’invitent au (...)

Réforme des retraites et transition industrialo-écologique s’invitent au Conseil Communautaire

19 décembre - Conseil de la Communauté Urbaine ce soir, le mouvement social contre le projet de régression des retraites s’invite dans les débats.

HTML
Paris-Normandie - Les grévistes s'invitent au conseil de Le Havre Seine (...) (HTML - 177.9 ko)
Paris-Normandie - Les grévistes s’invitent au conseil de Le Havre Seine Métropole

Puis, parmi les questions inscrites à l’ordre du jour, nous avons longuement débattu de l’avenir de notre territoire en matière de transition écologique et industrielle.

Pour faire passer la pilule de la fermeture de la centrale thermique du Havre, le gouvernement et l’actuel maire du Havre nous ont concocté en toute précipitation, à l’approche de Noël, un joli pacte de transition industrielle et écologique.

L’urgence écologique, indissociable de l’urgence sociale et de l’urgence démocratique, doit être une priorité.

Et pour cela, la définition tous ensemble d’un outil de planification dédié localement à cette transition est nécessaire.

Sauf que le pacte proposé hier en est loin. Il se résume à un pacte de communication en réalité... fourre-tout composé en grande majorité de projets déjà engagés ou réalisés...

Mais le principal problème demeure la méthode utilisée pour construire ce pacte, puisque les acteurs locaux n’y ont pas été associés, que ce soient les maires des communes de la zone industrielle, les représentants du monde du travail, les universitaires ou tout simplement les habitants du territoire.

Pour pallier cette incohérence, j’ai proposé l’organisation rapide d’Etats Généraux locaux dédiés à la transition écologique et industrielle afin que chacun puisse s’exprimer et s’associer à la création de cet outil.

Quant à notre centrale thermique, si la fin du charbon ne fait aucun débat, pourquoi fermer un outil industriel qui a récemment bénéficié de centaines de millions d’euros d’investissements publics et alors que sa conversion décarbonée est engagée ? La encore nous sommes dans la com et les effets d’annonce.

Ils nous parlent de transition et commencent par une rupture. Ça promet si nous les laissons faire ! 32.000 familles vivent aujourd’hui des activités de notre zone industrielle et portuaire.

Mon intervention sur le pacte de transition (PDF - 80.4 ko)
Mon intervention sur le pacte de transition
"La Croix", 13 janvier 2020 (HTML - 205.3 ko)
"La Croix", 13 janvier 2020

(Remerciements à Pascal Colé pour les photos)