Avec Jean-Paul Lecoq et Nathalie Nail, la voix des gens d’ici à l’Assemblée Nationale   La voix des Gens d'ici
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » L’examen du budget sur l’aide publique au développement : les promesses non (...)

L’examen du budget sur l’aide publique au développement : les promesses non tenues du Président

4 novembre - L’examen du budget sur l’aide publique au développement a permis de mettre en avant les promesses non tenues du Président et de valoriser au contraire le gros travail que mènent les collectivités locales, les ONG et les associations pour aider les populations les plus précaires à travers le monde.

Alors que le Président avait promis d’augmenter très fortement ce budget dédié à l’aide des pays les plus pauvres, rien n’indique pour l’instant un vrai décollage des crédits. Je crains que la France ne soit pas à la hauteur des enjeux du monde actuel comme la faim, les besoins en santé, en éducation, ou en services publics des États les plus pauvres.

Mais, alors que l’État peine à tenir ses promesses, les collectivités locales, les ONG et les associations se battent grâce aux dons, aux subventions locales et au bénévolat pour aider les plus démunis, pour porter secours aux victimes de catastrophes naturelles ou les guerres.

La « coopération décentralisée » est extrêmement importante, car elle permet aux citoyens de se rencontrer, et de s’entraider au plus près des besoins, et de créer une véritable culture de paix.

HTML