Avec Jean-Paul Lecoq et Nathalie Nail, la voix des gens d’ici à l’Assemblée Nationale   La voix des Gens d'ici
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » AESH sans contrat ni rémunération depuis la rentrée ! Je multiplie les (...)

AESH sans contrat ni rémunération depuis la rentrée ! Je multiplie les interventions

8 octobre - "Pour une rentrée pleinement inclusive en 2019 : Tous concernés, tous mobilisés pour une École inclusive afin d’offrir à chaque élève en situation de handicap une rentrée scolaire similaire à celle de tous les autres élèves"

Voilà ce que l’on peut lire sur le site officiel du Ministère de l’Education Nationale...

Pourtant, je suis interpellé par plusieurs AESH (Accompagnants d’élèves en situation de handicap) recrutés par les services de l’Education Nationale qui, à ce jour, depuis septembre n’ont reçu aucun contrat et/ou aucun traitement ni même aucune information concernant le délai avec lesquels ils percevront leur salaire.

Ces personnels n’osent rien dire souvent au regard des situations d’enfants qu’ils prennent en charge, des situations souvent humainement très compliquées ; mais aussi à cause de la précarité de leur contrat, par crainte de représailles.

Pire, elles apprennent par les réseaux sociaux quelles seront payées plus tard...
C’est l’inconnu total, aucune information, pas même un mail... personne n’arrivant à joindre les services à ce sujet.

Le mois d’octobre s’annonce très compliqué pour ces personnels, surtout qu’à cette période, comme pour ou le monde, les impôts et factures sont à payer. ...
Certains personnels ont appris qu’ils auront un acompte de 70 ou 90% courant octobre.

Ces emplois sont déjà mal considérés, à tort, à cela s’ajoute la précarité des contrats, leurs emplois du temps parfois avec des « trous », et là le non-respect par l’institution des employés eux-mêmes, qu’elle laisse sans salaire et sans information : ce n’est pas acceptable.

S’ajoute aussi dans les conséquences de l’absence de contrat et de salaire, le problème de la prime d’activité, car ces AESH vont être en difficulté pour faire leur déclaration trimestrielle sans avoir de salaire en septembre. Avec un mois en moins, la prime sera moindre !

Je viens d’alerter le Rectorat pour que cessent ces situations inadmissibles.

Mon courrier au Rectorat (PDF - 551.7 ko)
Mon courrier au Rectorat