Avec Jean-Paul Lecoq et Nathalie Nail, la voix des gens d’ici à l’Assemblée Nationale   La voix des Gens d'ici
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » "L’éducation positive" selon le Ministre BLANQUER... Non merci (...)

"L’éducation positive" selon le Ministre BLANQUER... Non merci !

27 septembre - Le Ministre de l’Education Jean-Michel BLANQUER vient vanter les mérites de "l’Education positive" au Havre à l’occasion du LH FORUM. Sa vision libérale de l’école publique qui n’a pourtant rien de positive...

Je m’associe pleinement aux analyses et positions exprimées par les élus communistes de l’agglomération dénonçant une nouvelle fois le grand écart entre les mots détournés de leur sens et la réalité des décisions gouvernementales.

"Alors que le Ministre de l’Education brade l’Ecole de la République à tous les niveaux, que de la maternelle à l’université, les élèves sont évalués et triés le Ministre BLANQUER vient faire diversion demain à l’ouverture du LH Forum dont l’objet est tout de même : réflexions, projets innovants et solutions pour construire ensemble un monde positif pour tous à l’horizon 2030…

Et concrètement ? quels résultats et applications concrètes de ces réflexions ? la réinvention du système éducatif ?

Alors que la situation ne s’améliore pas, que le nombre d’enfants en difficulté s’accroît dans l’agglomération havraise,

Que les syndicats et parents d’élèves de l’agglomération havraise se sont mobilisés cette année encore pour d’autres choix que les fermetures de classes prononcées sans concertation, avec pour résultats des classes surchargées, qu’ils ont, aux côtés des lycéens légitimement manifestés contre la réforme du lycée, qui se traduit concrètement par un certain nombre d’aberration dans plusieurs établissements : des équipes de plusieurs dizaines d’enseignant-e-s pour une seule classe en première ou encore des groupes de spécialité réunissant près de cinquante élèves...

Tant pis pour le suivi des élèves. Les dysfonctionnements sont parfois plus graves avec, à titre d’exemple, des emplois du temps qui se chevauchent. De même, de nombreux manuels n’ont toujours pas été livrés aux élèves, illustrant ainsi la précipitation avec laquelle le ministre a voulu mettre en œuvre sa réforme.

Si c’est cela la réinvention du système éducatif…non merci !
Réinventer le système éducatif oui mais cela passe d’abord pour nous par
l’abrogation de Parcoursup et de la réforme du lycée pour que le bac redevienne un diplôme national garantissant l’accès à l’enseignement supérieur ;
de donner temps pour apprendre : droit à la scolarité dès 2 ans ; rétablissement de la demi-journée d’école supprimée en primaire et scolarité obligatoire jusqu’à 18 ans.
de donner des moyens pour faire réussir tous les élèves : plan de recrutement ; gratuité de tout ce qui est nécessaire à l’éducation.
Les enfants sont notre avenir. Remettre en cause leurs conditions de scolarisation c’est hypothéquer leur avenir mais aussi le nôtre !

Céline BRULIN Sénatrice - Jean-Paul LECOQ Député

Christine MOREL Maire d’Harfleur - Alban BRUNEAU Maire de Gonfreville l’Orcher

Sophie HERVE Conseillère Départementale

Valérie AUZOU – Jean-Louis JEGADEN -Nadine LAHOUSSAINE -Nathalie NAIL Conseillers Municipaux

Nathalie Nail
Députée suppléante
Conseillère Municipale du Havre
Conseillère Communautaire de la CODAH