Avec Jean-Paul Lecoq et Nathalie Nail, la voix des gens d’ici à l’Assemblée Nationale   La voix des Gens d'ici
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Seconde élection du Président de la Communauté urbaine : sur le métier (...)

Seconde élection du Président de la Communauté urbaine : sur le métier remettons donc notre ouvrage !

4 avril - Il y a deux mois, lors de l’élection du 1er président de la nouvelle intercommunalité de la région havraise, nous parlions de la précipitation avec laquelle le Maire du Havre, poussé par le zèle gouvernemental à favoriser les concentrations, les regroupements, les fusions, au risque de perte de substance et d’un éloignement de la proximité, des centres de décisions, avait voulu constituer cette Communauté urbaine.

Et nous disions notre scepticisme sur la réalité de la carotte financière qu’il avait alors utilisé pour convaincre de l’utilité de cette précipitation.

Quelques semaines plus tard, nous réélisons tout notre exécutif et notre premier budget a été voté sans les 10 millions promis...

Je m’étonne d’ailleurs que cet abus de confiance ait pu être accepté avec autant de facilité. Car maintenant, ces millions manquant, il va falloir les digérer et donc faire sans.

Dans tous les domaines, il nous faudra être vigilant et combattif. Sur le plan financier bien sur, sur notre fonctionnement qui doit reposer sur le dialogue, le respect des maires et des communes, le travail commun, la recherche du consensus et l’indispensable préservation de la proximité.

Mais surtout sur le projet...

Notre territoire, et plus encore celles et ceux qui y vivent, appellent à davantage de proximité, d’humanité, de solidarité et d’écologie.

Notre communauté urbaine qui doit demeurer une communauté de communes rassemblées, doit être aussi une communauté de projets et de volontés pour parvenir à la satisfaction de ces attentes.

Et c’est ainsi qu’au delà de son nom d’emprunt aux métropoles, qui en ces temps d’aspiration à la proximité n’a pas vraiment le vent dans le dos, nous renforcerons l’attractivité de l’ensemble de nos territoires : par la qualité de la vie ici plus que par l’image.

C’est toujours subjectif, fragile et instable l’image, la preuve…

En revanche faire en sorte sur la grande agglomération du Havre que les habitants et les acteurs économiques, sociaux, culturels, sportifs puissent dire : ici il fait bon vivre, ici nous pouvons créer, ici nous sommes solidaires, ici nous sommes mobilisés, ici il fait moins froid qu’ailleurs,

Demeure le meilleur gage et le meilleur marqueur possible d’une belle réussite territoriale.

Quant à l’élection qui nous occupe ce soir, elle pourrait nous préoccuper si l’on s’en tenait au changement de méthode que pourrait incarner le nouveau maire de la ville-centre.

Mais nous avons décidé de passer au dessus de ces considérations, respectant en cela notre conception de l’intercommunalité qui appelle à confier la présidence de notre intercommunalité au maire de la ville la plus peuplée.

Le maire du Havre étant le problème des havrais, nous appliquerons cette position en votant pour celui que leur conseil municipal a choisi.

Tout ce que nous souhaitons c’est que le gros travail fourni jusqu’ici, puisse rapidement porter ces fruits afin d’avancer sur tous les sujets d’enjeux qui nous sont posés.

En matière d’environnement, de santé et de logements, de déplacements autant que possible démonétisés, d’emplois et de formation, de renforcement de notre place portuaire, industrielle, commerciale et agricole.

Toujours à travers les filtres permanents de la citoyenneté et de la solidarité, et à partir des maires et des conseils municipaux dont la souveraineté sur leur propre territoire ne doit jamais être contestée.

Le texte de mon intervention (PDF - 47.2 ko)
Le texte de mon intervention
https://actu.fr/normandie/havre_76351/nouveau-maire-havre-jean-baptiste-gastinne-elu-president-metropole_22743985.html
Le Courrier Cauchois, 5 avril 2019 (HTML - 76.3 ko)
Le Courrier Cauchois, 5 avril 2019
Paris-Normandie, 6 avril 2019 (PDF - 1.1 Mo)
Paris-Normandie, 6 avril 2019