Avec Jean-Paul Lecoq et Nathalie Nail, la voix des gens d’ici à l’Assemblée Nationale   La voix des Gens d'ici
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Les ados ne sont pas des cobayes du maintien de l’ordre

Les ados ne sont pas des cobayes du maintien de l’ordre

7 décembre - Un collectif de personnalités auquel je me suis associé, s’émeut de l’usage de la violence à l’encontre des lycéens qui manifestent.

Nous vivons des temps troublés. Alors que le ministre de l’Intérieur change la doctrine du maintien de l’ordre pour privilégier « le contact », nous sommes profondément choqués de l’usage des « armes intermédiaires » par des policiers contre des manifestants lycéens.

A Garges-lès-Gonesse, Grenoble ou encore Saint-Jean-de-Braye, des lycéens ont été blessés à la tête par des tirs de lanceurs de balles, lesquels, d’après les premiers témoignages ont été effectués de manière « tendue », c’est-à-dire en visant des attroupements de mineurs.

Il est honteux que des adolescents s’exerçant pour la première fois au droit constitutionnel à manifester soient blessés.

Notre tribune publiée dans le journal "Libération" :

Notre tribune, Libération, 7 décembre 2018 (HTML - 198 ko)
Notre tribune, Libération, 7 décembre 2018