Avec Jean-Paul Lecoq et Nathalie Nail, la voix des gens d’ici à l’Assemblée Nationale   La voix des Gens d'ici
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Fission nucléaire et projet de transport propre à grande vitesse : il est (...)

Fission nucléaire et projet de transport propre à grande vitesse : il est nécessaire d’ouvrir le débat publiquement

12 septembre - En deux jours j’ai rencontré un représentant de la technologie de transport propre à très grande vitesse dite « hyperloop » qui cherche des lieux pour développer sa technologie ; et j’ai rencontré un représentant de la technologie de fission nucléaire à sels fondus qui est une technologie nucléaire relativement intéressante et bien plus sûre.

La démocratie devrait aussi être portée sur l’énergie et les modes de transport. Sur tous ces sujets, il faudrait que la population soit plus associée à la définition d’objectifs politiques comme ceux-ci.

Cela permettrait d’aller plus loin, d’innover et d’assumer tous ensemble ces grands virages que nous pourrions prendre pour un avenir plus respectueux de notre planète et de ses habitants.

Concernant le projet hyperloop, j’ai répondu, à l’invitation de Michel Segain, Fabrice Tourres et Francine Valetoux qui ont constitué avec l’aide d’acteurs de la vie économique du Havre et de personnalités qualifiées, un groupe de travail portant sur la création d’une liaison express entre Paris Rouen Le Havre et Caen.

Ce projet baptisé PAROLHE (Paris Rouen Le Havre Express) passe par l’étude de tous les modes de transport innovants qui permettraient de désenclaver notre région.

Après avoir reçu le projet SPACETRAIN, l’entreprise TRANSPOD qui reprend la solution Hyperloop a été rencontrée.

JPEG