Avec Jean-Paul Lecoq et Nathalie Nail, la voix des gens d’ici à l’Assemblée Nationale   La voix des Gens d'ici
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Rentrée scolaire sur l’agglo : il manque toujours des moyens à la hauteur des (...)

Rentrée scolaire sur l’agglo : il manque toujours des moyens à la hauteur des besoins, notamment en postes d’AVS, et un enseignant à l’école Turgauville

(Article mis à jour le 11 septembre)

13 septembre - Poursuite de la mobilisation des parents d’élèves de la maternelle Turgauville ce matin... La direction de l’Education Nationale les invite à changer leur enfant d’école pour régler la question des classes surchargées...

A suivre leur logique de rationnement des postes, il va bientôt falloir adapter le nombre d’élèves au nombre d’enseignants... et plus le contraire. Qui veut de cette société là ?

11 septembre - Mobilisation des parents d’élèves de l’école maternelle Turgauville, soutenus par d’autres parents venus notamment de l’école Jaurès du Havre et Arthur Fleury de Gonfreville l’Orcher devant la maison de l’éducation et l’inspection académique ce soir. Ma suppléante Nathalie Nail était à leurs côtés ainsi que le maire de Gonfreville l’Orcher Alban Bruneau.

Mon courrier au Ministre concernant Turgauville (PDF - 1 Mo)
Mon courrier au Ministre concernant Turgauville

Mobilisation des parents d’élèves ce matin à l’école maternelle de Turgauville. Plus de 33 élèves par classe en maternelle c’est inadmissible et du jamais vu ! Exigeons des conditions d’enseignement de qualité, l’éducation des enfants n’est pas un coût mais un investissement.

6 septembre - Une nouvelle classe ouverte à Arthur Fleury, le compte y est cette fois dans cette école. Mais en revanche, pas de nouvelle classe à Turgauville maternelle malgré des effectifs à 33, 35 et 36 élèves ! Ce n’est ni juste ni acceptable. J’interviens de nouveau dès aujourd’hui sur cette situation avec le Maire de Gonfreville l’Orcher. A quand des moyens éducatifs enfin à la hauteur des besoins et des ambitions affichées au sommet de l’Etat ?

Communiqué de la Municipalité de Gonfreville l'Orcher (PDF - 170.1 ko)
Communiqué de la Municipalité de Gonfreville l’Orcher
Courrier à la DASEN concernant l'école Turgauville (PDF - 538.8 ko)
Courrier à la DASEN concernant l’école Turgauville

3 septembre - Si des situations préoccupantes ont été solutionnées dans les temps, comme à Gainneville où la suppression d’un poste a finalement été annulée après l’alerte et la mobilisation lancées par les parents et les élus, ou encore le maintien de l’accompagnement des écoles d’Harfleur dans le cadre des dispositifs de l’Education prioritaire, d’autres en revanche restent problématiques en ce jour de rentrée.

Ainsi à Turgauville maternelle à Gonfreville l’Orcher la suppression d’un poste entraine des classes à plus de 30 élèves ! Sur Arthur Fleury, à Gonfreville l’Orcher, le CP a bien été dédoublé conformément aux orientations ministérielles mais le CE1 et le CE2 atteignent 30 élèves...

Il est urgent que chacune de ces deux écoles se voit affecter rapidement un enseignant supplémentaire.

La situation reste tendue également sur le groupe scolaire Mulot à Rouelles.

Au delà de ces situations relevant de la carte scolaire, cette rentrée a mis en évidence un déficit dans les postes d’Auxiliaire de Vie Scolaire (AVS) chargés d’accompagner la scolarité des enfants en situation de handicap.

Des enfants concernés, à Montivilliers et au Havre, ont du repartir chez eux en ce jour de la rentrée faute de disposer des conditions d’accueil que requiert pourtant leur handicap et ce malgré la notification dont ils ont fait l’objet de la part de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH).

L’un d’eux a été pris en charge provisoirement ce jour par la directrice de son école sans pouvoir cependant s’engager sur la possibilité de le maintenir dans l’établissement à compter de demain.

A Gainneville, les parents d’un enfant ont appris que l’AVS affectée l’année dernière pour l’assister avait été mutée à Epouville sans avoir été remplacée.

Enfin, concernant les classes ULIS, j’ai appris qu’en raison de la saturation des effectifs à l’école des Caraques à Harfleur, les parents d’un enfant domicilié sur Gonfreville l’Orcher devaient le maintenir à Caucriauville pour pouvoir bénéficier de sa prise en charge.

Ces réalités ne m’apparaissent pas conformes aux orientations affichées par l’Education Nationale en faveur de la scolarisation des enfants souffrant d’un handicap, mais surtout à l’intérêt de ces enfants.

Repartir chez soi le jour même de la rentrée faute de pouvoir être accueilli dans son école constitue par ailleurs une situation fort traumatisante, voire humiliante.

Il y a quelques semaines, Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat aux Personnes Handicapées déclarait que "aucun enfant ne serait laissé sur le bord du chemin." Il est donc urgent que cette déclaration de bonne intention se traduise dans les faits ici, dans notre agglomération, où il manquerait une trentaine de postes d’AVS...

Je viens de saisir dans ce sens la direction des services de l’Education Nationale.

Courrier à la DASEN concernant les AVS (PDF - 704.6 ko)
Courrier à la DASEN concernant les AVS
France 3 Normandie, 30 août 2018 (HTML - 229.1 ko)
France 3 Normandie, 30 août 2018
Actu.fr, 30 août 2018 (HTML - 94 ko)
Actu.fr, 30 août 2018
Mes précédents articles et prises de position récentes concernant l’éducation :

http://www.jeanpaul-lecoq.fr/spip.php?article401

http://www.jeanpaul-lecoq.fr/spip.php?article387

http://www.jeanpaul-lecoq.fr/spip.php?article359

http://www.jeanpaul-lecoq.fr/spip.php?article354

http://www.jeanpaul-lecoq.fr/spip.php?article377

http://www.jeanpaul-lecoq.fr/spip.php?article281

http://www.jeanpaul-lecoq.fr/spip.php?article261

http://www.jeanpaul-lecoq.fr/spip.php?article246