Avec Jean-Paul Lecoq et Nathalie Nail, la voix des gens d’ici à l’Assemblée Nationale   La voix des Gens d'ici
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » J’ai visité l’usine Renault Sandouville, notre pépite industrielle

J’ai visité l’usine Renault Sandouville, notre pépite industrielle

27 avril - Après des échanges instructifs avec les syndicats du site, j’ai visité cet après midi l’usine Renault-Sandouville avec son directeur Jean-Philippe Billaï, nommé l’été dernier.

Renault Sandouville c’est une pépite industrielle qui dispose d’atouts considérables : un site de 152 hectares, une situation géographique exceptionnelle adossée au port, à la Seine, à deux autoroutes, un haut niveau de compétence de ses salariés reconnu et attesté, une technologie au top, une formation de qualité et des espaces disponibles pour accueillir de nouvelles productions.

2.878 salariés (dont 800 intérimaires) et 135 apprentis y travaillent, 675 recrutements en CDI ont été opérés depuis 2015, dont 60 il y a quelques semaines. 72 millions d’euros ont été investis sur l’usine depuis trois ans.

Renault Sandouville est ainsi conforté.

Cependant les inquiétudes restent vives. Sur un marché automobile toujours plus exigeant où la pression économique comme celle de l’automatisation appellent sans cesse un accroissement de la productivité et de nouvelles innovations, il s’agit de veiller à ce que les salariés soient toujours considérés comme une richesse dont le travail mérite sa juste part de gratification et une attention de tous les instants portée à leurs conditions de travail et de sécurité.

La pression est forte mais l’indispensable dialogue social doit pouvoir permettre d’adapter les organisations pour que chacun puisse s’y retrouver et pour que le site se développe en accueillant une nouvelle production.

Des incertitudes demeurent mais j’ai la conviction que tous les atouts sont rassemblés ici pour que Renault Sandouville connaisse au cours des prochaines années un essor encore plus grand.

Souvenons nous de ces années noires, du temps de Sarkozy, où le site était promis à une fermeture. Il a été sauvé par la mobilisation générale décrétée alors autour des syndicats et des élus, Daniel Paul et moi-même y avions pris toute notre part.

135.370 Trafics sont sortis de ses chaines l’année dernière, en 2013 la production était tombée à 25.543.

Ce que nous disions à l’époque s’est confirmé depuis. Renault Sandouville à un bel avenir !

Précédent article sur Renault Sandouville :

http://www.jeanpaul-lecoq.fr/spip.php?article286

Clip des Législatives consacré à Renault Sandouville (HTML - 162.7 ko)
Clip des Législatives consacré à Renault Sandouville