Avec Jean-Paul Lecoq et Nathalie Nail, la voix des gens d’ici à l’Assemblée Nationale   La voix des Gens d'ici
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Visite et rencontres à l’hôpital local et l’EHPAD public de Saint-Romain

Visite et rencontres à l’hôpital local et l’EHPAD public de Saint-Romain

6 avril - Dans le cadre du Tour de France des hôpitaux engagé en février par les parlementaires communistes pour établir, à partir d’exemples concrets et de témoignages du réel, l’état des lieux des hôpitaux et des EHPAD, j’ai passé l’après midi à l’hôpital local de Saint-Romain-de-Colbosc.

Reçu par sa directrice Madame Gérard et le Président du Conseil de surveillance et Maire de Saint-Romain, Bertrand Girardin, j’ai pu échanger avec les personnels et les patients de cet hôpital de 207 lits et de son EHPAD.

Un établissement de proximité du Groupement Hospitalier de Territoire de l’Estuaire de la Seine qui a su se préserver autant que possible des logiques de rationnement et de gestion purement comptable imposé par un système où le chiffre prime sur l’humain, grâce notamment à un engagement fort de sa direction et au soutien des collectivités territoriales.

Mais un établissement qui, comme partout, voit la pression s’accentuer et les effets d’une centralisation excessive nuire à la qualité de service.

J’ai mesuré les dégâts causés par la suppression des contrats aidés qui a conduit notamment à reporter une charge de travail sur le personnel hospitalier déjà plus qu’occupé.

J’ai entendu ces jeunes qui m’ont fait part de l’écart vécu entre ce que leur formation leur a dispensé et la réalité de ce qu’ils ont découvert dans la pratique.

J’ai écouté ces patients qui m’ont dit leur attachement à leur hôpital de proximité.

J’ai noté que 140 personnes étaient sur liste d’attente pour obtenir un lit illustrant ainsi de nouveau le déficit dans l’offre de soin sur la Pointe de Caux.

J’ai encore une fois constaté les effets pervers de la loi ASV qui a favorisé les EHPAD privés au détriment des établissements publics.

J’ai souligné les trésors d’inventivité dont doit faire preuve l’équipe de direction pour maintenir l’équilibre budgétaire de cet hôpital et garantir son autonomie locale.

Et, comme à chaque rencontre, j’ai été frappé par le professionnalisme, le dévouement et l’investissement du personnel hospitalier et de celui de l’EHPAD.

Ils ne méritent pas que de la considération, ils méritent des moyens à la hauteur des besoins parce que, eux, ne perdent jamais de vu l’essentiel : l’intérêt des patients et des résidents.