Avec Jean-Paul Lecoq et Nathalie Nail, la voix des gens d’ici à l’Assemblée Nationale   La voix des Gens d'ici
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Il y a urgence pour nos urgences !

Il y a urgence pour nos urgences !

(Article mis à jour le 21 mars)

9 février - A l’invitation des syndicats SUD et CGT du Groupe Hospitalier du Havre, j’ai passé la soirée aux urgences de Monod pour constater l’urgence à agir afin de doter les personnels hospitaliers des moyens nécessaires à l’accueil et la prise en charge des patients.

35 box sont disponibles aux urgences de Monod alors même que le nombre de patients atteint en moyenne 130 personnes par jour, 190 certains soirs, contre 80 personnes en moyenne il y a encore quelques années.

Le personnel lui est resté stable avec 88 agents en équivalent temps plein.

Les soirs de tension, et ils sont fréquents, il faut compter jusqu’à 5 heures en moyenne pour être pris en charge.

Les besoins ont considérablement progressé, notamment en raison du déficit de médecins dont souffre notre agglomération, et pourtant, pour répondre aux critères de gestion imposés par les gouvernements successifs, 90 lits ont été fermés ces dernières années au sein du Groupe Hospitalier du Havre.

La situation n’est plus tenable.

Il en va de même aux urgences psychiatriques de Janet où des patients qui se présentent finissent par repartir faute d’avoir pu être pris en charge dans des délais raisonnables.

Je vais rencontrer prochainement la direction du Groupe Hospitalier du Havre et l’Agence Régionale de Santé avant de me rendre à Paris pour obtenir les moyens dont notre hôpital, ses personnels et les patients ont besoin.

Il faut en finir avec cette gestion de l’hôpital comme une entreprise, nos gouvernements, en voulant faire de la santé un vaste marché soumis à la loi de la rentabilité financière, ont saccagé notre hôpital public exemplaire.

Décidément, le libéralisme économique est un fléau pour les gens, il va falloir le traiter à coup d’ordonnances d’un autre type que celles appliquées cet automne au droit du travail, sinon bonjour la société que l’on se prépare pour demain.

Libération, 15 janvier 2018 (HTML - 235.2 ko)
Libération, 15 janvier 2018
Libération, 15 janvier 2018, suite (HTML - 146.8 ko)
Libération, 15 janvier 2018, suite
Presse Havraise, 8 mars 2018 (HTML - 176.1 ko)
Presse Havraise, 8 mars 2018
Change.org, pétition citoyenne (HTML - 104.5 ko)
Change.org, pétition citoyenne

20 février - A Matignon ce midi avec les autres parlementaires de Seine-Maritime et notamment mes camarades Hubert Wulfranc et Sébastien Jumel. Nous avons abordé avec le 1er Ministre la situation industrielle et l’avenir de nos tribunaux de proximité.

J’ai particulièrement insisté sur la nécessité de créer rapidement la liaison fluviale de Port 2000, l’accueil au Havre des usines dédiées à l’éolien en mer, l’importance d’accélérer la modernisation de la ligne ferroviaire Paris Le Havre ou encore notre refus des suppressions abusives de classes envisagées dans plusieurs écoles de l’agglomération. Et bien entendu la situation du Groupe Hospitalier du Havre.

J’ai remis au 1er Ministre une liste de mesures d’urgence à consentir pour notre hôpital et notamment pour les urgences et urgences psychiatriques.

Mesures d'urgence pour les urgences, note remise au 1er Ministre (PDF - 61.2 ko)
Mesures d’urgence pour les urgences, note remise au 1er Ministre
Communiqué du groupe communiste à l'Assemblée, 21 mars 2018 (PDF - 137.9 ko)
Communiqué du groupe communiste à l’Assemblée, 21 mars 2018
Initiatives prises en faveur de notre hôpital public

http://www.jeanpaul-lecoq.fr/spip.php?article236

http://www.jeanpaul-lecoq.fr/spip.php?article231