Avec Jean-Paul Lecoq et Nathalie Nail, la voix des gens d’ici à l’Assemblée Nationale   La voix des Gens d'ici
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Plan social chez Virgin Radio et fermeture de son antenne du Havre ? (...)

Plan social chez Virgin Radio et fermeture de son antenne du Havre ? J’interviens

27 octobre - Céline BRULIN, Sénatrice, et moi-même, apprenons par les représentants du personnel de la station VIRGIN RADIO, la menace de fermeture de son antenne du Havre-Seine-Métropole, dans le cadre du Plan de Sauvegarde de l’Emploi (PSE) décrété par son propriétaire le groupe LAGARDERE qui, plus exactement ici serait plutôt un plan de sacrifice d’emplois puisqu’il prévoit :

• La fermeture de 30 des 71 stations des radios VIRGIN RADIO et RFM ;
• Le licenciement de 34 salariés.

Localement, cette fermeture de station serait préjudiciable au pluralisme de l’information et à la proximité de l’information, puisque les flashs spécifiques au territoire couvert, celui d’une agglomération de 250.000 habitants comportant un port et une zone industrielle majeurs, ne seraient plus possible, tout comme les messages et reportages ancrés sur notre vaste territoire, et utiles pour les habitants et les forces vives qui y sont présents.

Nous nous demandons d’ailleurs à quel point cette fermeture de station au profit d’une émission depuis une autre station, en l’occurrence celle de Caen, telle qu’elle est envisagée actuellement par le groupe, est bien conforme aux critères édictés par le CSA (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel) et confirmés par la jurisprudence en matière de programmes d’intérêt local.

Plus généralement, le groupe LAGARDERE justifiant son PSE par des pertes économiques liées à des pertes d’audience imputables à la crise sanitaire, nous souhaitons connaître la position prise par le gouvernement dans cette affaire, en sachant :

• Que ce même groupe a bénéficié de mesures de soutien, donc d’argent public pour l’aider à traverser cette crise ;
• Que les radios à dominante musicale du groupe ont été bénéficiaires en 2020, donc en pleine crise sanitaire, apportant ainsi à leur maison mère plusieurs millions d’euros de dividendes.

Des éléments qui interrogent sur la nature réelle de ce PSE...

Avec Céline Brulin, Sénatrice, nous interpellons la Ministre de la Culture et le CSA (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel).

Quelques éléments tirés d'une expertise indépendante (PDF - 107.9 ko)
Quelques éléments tirés d’une expertise indépendante
Mon courrier à la Ministre (PDF - 484.4 ko)
Mon courrier à la Ministre
Mon courrier au CSA territorial (PDF - 504.2 ko)
Mon courrier au CSA territorial
Mon courrier au CSA national (PDF - 641.8 ko)
Mon courrier au CSA national