Avec Jean-Paul Lecoq et Nathalie Nail, la voix des gens d’ici à l’Assemblée Nationale   La voix des Gens d'ici
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Victimes de l’amiante : non à la fusion de la FIVA et de l’ONIAM

Victimes de l’amiante : non à la fusion de la FIVA et de l’ONIAM

10 février - Un projet de fusion entre le Fonds d’Indemnisation des Victimes de l’Amiante (FIVA) et l’Office National des Accidents Médicaux (ONIAM) est actuellement travaillé par le ministère des solidarités et de la santé.

Pourtant être victime de l’amiante ce n’est pas le résultat d’un accident médical !

Ces deux organismes n’ont pas la même vocation, pas les mêmes financements, pas les mêmes modes (et délais) de traitement. Mais surtout ils n’ont pas les mêmes critères d’indemnisation.

Bref, à part chercher à faire des économies sur le dos des victimes, je ne vois pas bien le mobile de cette réforme qui inquiète fortement les associations.

J’ai donc saisi le gouvernement, d’une part à travers un courrier au Ministre et d’autre part par l’intermédiaire de la procédure des questions écrites.

Le mois dernier, j’ai également saisi mon collègue Christian Hutin, président du groupe d’étude Amiante à l’Assemblée.

Mon courrier au Ministre (PDF - 362.9 ko)
Mon courrier au Ministre
Mon courrier au Président du groupe d'étude (PDF - 313.6 ko)
Mon courrier au Président du groupe d’étude
Question écrite déposée (cliquer sur l’image pour agrandir et télécharger) :
PDF
Réponse obtenue (cliquer sur l’image pour agrandir et télécharger) :
PDF